Partagez | 
 

 (astrid) un visage du passé

Aller en bas 
AuteurMessage
BANSHEE ◊ the eye of the warrior
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 94
♦ ALLEGEANCE : LES SIENS, LA REINE.
♦ POINTS : 103


MessageSujet: (astrid) un visage du passé   Dim 29 Juil - 22:40


un visage du passé
☾ ☽
Leona s’étira longuement, faisant craquer chaque muscle de son corps. Résultat de longues heures d’entraînement peu de temps auparavant, début ainsi un jour de repos comme tant d’autres. Ce fut donc, en sueur et pourtant avec un sourire aux lèvres que la banshee regagnait son domicile. A peine eut-elle fermé la porte qu’elle retira sa tenue d’entraînement pour se glisser dans la salle de bain. Elle savoura une longue douche bien fraîche avant de se préparer pour le reste de la journée. Une tenue décontractée, plus « civil » et une coiffure légère. Elle se contenta de brosser distraitement sa courte crinière et de la laisser ainsi.

Une petite demi-heure plus tard, Leo était prête, avait mangé avec un lance-pierre avant de passer la porte de chez elle. D’un pas vif, la guerrière se rendit jusqu’au métro. Toujours bondé, comme d’habitude. Rien de bien étonnant en soit. Elle joua ainsi des bras, se frayant un chemin jusqu’à l’intérieur de la rame. Un soupire s’échappa de ses lèvres entrouvertes dans un large sourire alors que son regard vagabondait autour d’elle. Observant les passagers, Leo tenta de faire passer le trajet un peu plus vite en usant de son imagination.

Enfin libre.

Leona sortit aussi vite du métro qu’elle y était rentrée. Elle joua à nouveau des bras et bouscula quelqu’un à la sortie. Une crinière de feu. Ce fut le premier détail que la banshee remarqua et peut-être aurait-elle dû s’arrêter là. Seulement, le naturel reprit le dessus et elle se tourna en soufflant un piètre ❝ excusez-moi... ❞ avant de reprendre son chemin. Tout du moins, elle était tentée, mais quelque chose l’en empêcha. La femme avait quelque chose de familier. ❝ Madame Leonhart ? ❞ souffla-t-elle faiblement, incertaine.

(c) nightgaunt




scream out loud


SELKIE ◊ beauty and the beast
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 41
♦ ALLEGEANCE : Descendant. Autrefois, t’étais loyale à la couronne. Autrefois, ta famille faisait partie des proches de la couronne. Et puis il y a eu le pacte. A tes yeux, ce n’est rien d’autre qu’un blasphème, une hérésie, une erreur qu’il faut corriger. Et cela fait bien longtemps que tu penses à ta vengeance, longtemps que tu fomentes pour récupérer le trône. Parce que seul un Leonhart mérite cette place. Une place que tu ne convoites pas vraiment pour toi, mais plutôt pour ton fils.
♦ POINTS : 92


MessageSujet: Re: (astrid) un visage du passé   Ven 3 Aoû - 13:59



un visage du passé
Leona & Astrid

Tu déambules dans les rues de Meánach. T’as l’air perdu, Astrid. C’est tout du moins l’image que tu dégages. Pourtant, tu les connais biens ces rues. Souvenirs lointains d’une enfance troublante. Mais tu feins l’ignorance, déambulant dans les rues telle une touriste. Tu reconnais pourtant certains visages, dissimule le tient pour ne pas qu’ils te reconnaissent. Tu souris aux marchands, mais te méfies de leurs arnaques. C’est que tu connais bien les méthodes de ventes par ici. Mais tu n’es pas intéressée par leur babioles ou leurs plantes douteuses. Tu sais ce que tu est venue chercher et tu ne repartiras avec rien d’autre. Qu’importe les tactiques qu’ils peuvent bien tenter sur toi. Tu y es imperméable. T’es quand même obligé de bataillé avec le vendeur pour qu’il te vende la marchandise à un prix correct, l’idiot s’entêtant à vouloir t’entuber. Qu’importe. T’as ce que t’étais venue chercher.

Le chemin jusqu’au métro te semble durer une éternité. C’est que tu ne désires qu’une chose, retourner à l’herboristerie et te mettre au travail. Surtout, retrouver le calme et la solitude de ton herboristerie. C’est que tu es toujours plus à l’aise là-bas. Ou dans ta demeure, bien que trop grande. Si tu connais les rues de la ville du milieu comme le dos de ta main, c’est pas pour autant que tu apprécie être obligée d’y venir. Mais t’y parviens tout de même, après avoir bousculer quelques personnes, visiblement moins pressé que toi. Et puis, c’est toi qu’on bouscule. Et ça t’agaces. Tu sers les dents, lèves les yeux au ciel. Certes les Leonhart n’ont plus la même grandeur qu’avant, mais tu as gardé l’état d’esprit d’antan, celui dans lequel ont vous respectait, cette époque où les gens auraient eu peur de vous bousculer. Tu souffles, visiblement agacée. Mais tu ne peux rien dire. Tu ne peux pas faire d’esclandre, quand bien même ce n’est pas l’envie que te manques. Tu prends sur toi, réponds aux excuses d’un simple signe de la main. Et tu t’apprêtes à continuer ta route. Mais la voix s’élève de nouveau. Et c’est à toi qu’on s’adresse.

Tu te retournes vers la personne qui vient de t’interpeller. Silencieuse, impassible, tu l’observe. Si elle t’as reconnue, tu ne peux pas en dire autant. Si ses traits te semblent familier, ça date de si longtemps que tu ne peux remettre un nom sur ce visage. Tu voudrais pouvoir simplement l’envoyer bouler et retourner à tes occupations, mais on t’as appris la bienséance, Astrid. « Oui, c’est bien moi. ». Aucune utilité de nier, ce n’est pas comme si on venait de te prendre en flagrant délit, de toutes façons. « Je peux faire quelque chose pour vous? ». C’est toujours plus correcte que de lui balancer de but en blanc que tu ne l’as pas reconnue, n’est-ce pas ?  
BANSHEE ◊ the eye of the warrior
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 94
♦ ALLEGEANCE : LES SIENS, LA REINE.
♦ POINTS : 103


MessageSujet: Re: (astrid) un visage du passé   Dim 5 Aoû - 15:01


un visage du passé
☾ ☽
Une préparation aussi basique qu’express, un repas au lance-pierre et la guerrière avait quitter son domicile. Se rendant au métro, elle avait dû longuement jouer des coudes pour se frayer un chemin au milieu de la foule qui noircissait les lieux. Tout le monde se bousculait dans l’espoir de se glisser dans une des rames de métro déjà bien remplit. Ne dérogeant pas à cela, Léo s’arrangea pour rentrer dans une rame où il restait un minimum de place. Là, tout naturellement elle regarda autour d’elle. Seelie et Unseelie, serrés comme des sardines avec un visage le plus inexpressif possible. Et puis, on retrouvait les autres. Ceux qui malgré la foule pensaient que c’était une bonne idée de prendre place sur l’un des strapontins. Une image qui ne manqua pas d’arracher un soupire à la banshee. C’était une perte de place inutile.

Seulement, elle dut bien quitter cet affligeant spectacle pour se concentrer sur la personne qui venait de la bousculer pour rentrer avant de se retrouver coller aux portes du métro. Peut-être aurait-elle dû se passer d’un tel moyen de transport… Hélas, il restait en soit le plus rapide. Tout du moins, en toute logique. Chose dont elle parvenait à douter à cet instant précis alors qu’elle se concentrait sur le fait de garder son calme. A quoi cela lui servirait de paniquer ? Ah rien… Mais, au vu d’un tel environnement, même la plus calme des personnes en deviendrait claustrophobe.

Ce fut donc avec un soulagement sans nom que Léona s’extirpa de la rame de métro pour à nouveau jouer des coudes, non-désireuse de se faire à nouveau avaler par la marée vivante qui se bousculait un peu plus à chaque seconde qui s’écoulait. Hélas, ce vu sans véritable étonnement qu’elle bouscula malencontreusement quelqu’un de manière un peu plus « violente ». Tout naturellement, elle se tourna pour présenter ses excuses.

Elle aurait dû reprendre son chemin. Elle aurait dû. Mais, son regard capta une crinière de feu. Un visage familier, tout droit venue de son passé. Incertaine, elle ne pu s’empêcher de souffler le nom qu’elle supposait être celui de cette femme. A en croire la réponse de cette dernière, Léo pouvait féliciter sa mémoire. Une bonne chose ? Allez savoir. Mais, c’était un débat pour une prochaine fois. ❝ je suis guère étonnée que vous ne me reconnaissiez pas. j’étais autrefois une fille Caelum. ❞ Un nom qui lui semblait fort étrange à présent, totalement étrangé. ❝ je ne pensais pas vous voir à nouveau. Comment vous portez-vous ? ❞ Demanda-t-elle poliment.
(c) nightgaunt




scream out loud


SELKIE ◊ beauty and the beast
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 41
♦ ALLEGEANCE : Descendant. Autrefois, t’étais loyale à la couronne. Autrefois, ta famille faisait partie des proches de la couronne. Et puis il y a eu le pacte. A tes yeux, ce n’est rien d’autre qu’un blasphème, une hérésie, une erreur qu’il faut corriger. Et cela fait bien longtemps que tu penses à ta vengeance, longtemps que tu fomentes pour récupérer le trône. Parce que seul un Leonhart mérite cette place. Une place que tu ne convoites pas vraiment pour toi, mais plutôt pour ton fils.
♦ POINTS : 92


MessageSujet: Re: (astrid) un visage du passé   Sam 11 Aoû - 12:17



un visage du passé
Leona & Astrid

Chaque fois que tu vois la foule dans le métro, tu ne peux t’empêcher d’être nostalgique de cette époque où le trajet se faisait à cheval ou en voiture. Si c’était certes plus long, au moins tu n’étais pas ennuyée par cet amas de gens. Tu as conscience que tu pourrais toujours utiliser ces moyens, mais, tu ne peux le nier, le métro est bien plus rapide et c’est mieux pour tes affaires. Mais ça ne t’empêches pas de ronchonner intérieurement chaque fois que tu te dois de le prendre. D’ordinaire, quand quelqu’un vous bouscule dans ce lieu, c’est à peine s’il s’excuse. Sans doute trop pressé, ou juste impoli. Qu’importe. Le fait est que, en temps normal, quand on te bouscule, tu te contentes de serrer les dents et de continuer ton chemin. Mais, cette fois, il y a fallut que l’individu aie de bonnes manières. Pire, encore, la jeune femme semble te connaître. Mais toi, toi tu n’as aucune idée de qui elle est. Tu as beau plisser légèrement des yeux en la scrutant du regard, à part un léger air familier, tu ne sais pas la replacer. Rien de bien grave, c’est que tu peux toujours prétendre qu’à ton âge ta mémoire n’est plus ce qu’elle est. Alors que,  la vérité, c’est que tu t’en fiches un peu. Tu n’es pas vraiment connue pour être quelqu’un appréciant les conversations simples et sans intérêt. Ni pour être une personne très chaleureuse. Ce serait, d’ailleurs, plutôt le contraire.

Caelum. Oui, tu connais cette famille. Tu sais qu’ils ont vécu la même tragédie que toi. D’avoir un enfant à l’âme souillée. Une Unseelie dans leur arbre généalogique. Et tu grimaces un peu, Astrid. Parce que tu comprends par les mots de la jeune femme, qu’elle est cette abomination. Tu serres légèrement les dents alors que la gamine semble vouloir discuter, s’empressant de t’interroger sur ton bien être. Et toi tu te retiens de ne pas lever les yeux au ciel. Si ce n’est pas un secret que les Leonhart ne porte pas les unseelies dans leur cœur, tu n’es pas du style à faire une esclandre. Tout du moins, pas dans les rues de Meánach. Tout se mélange dans la ville du milieu et tu n’es pas à l’abri de te retrouver en infériorité numérique s’il te venait à l’esprit de t’en prendre à la jeune femme pour seul prétexte que son âme a été souillée. Tu n’as, pour autant, pas forcément envie de rester trop longtemps coincée dans une discussion que tu juges inutiles. Mais, tu n’as pour l’heure, guère d’alternatives. « Je me porte très bien, merci. ». C’est avec une neutralité qui te surprendrait presque que tu lui réponds. Tu te mords la langue avant de reprendre la parole. « Et vous? ». La vérité, c’est que tu t’en fiches. Tu peines déjà à t’intéresser au bien être de tes camarades seelies, alors le bien être d’un membre de la cour d’ombre… Pourtant, tu surenchéris. « Oidhche vous a t’il réussit? ». Tu caches du mieux que possible la moquerie dans ta phrase. Comme si Oidhche pouvait réussir à quiconque.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (astrid) un visage du passé   

 
(astrid) un visage du passé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Creme visage anti taches ?
» VIsage? abstrait?
» Passé, Présent et Futur
» Visage de femme 3/4 vers le haut :p
» 45 illustrations scannées d’Albert Chazelle : 8 livres des Six Compagnons + Le voyageur sans visage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Savage Song :: 
MEÁNACH
 :: Quartier Ouest :: Métro
-
Sauter vers: