Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 book of blood ◊ (astrid)

Aller en bas 
AuteurMessage
REDCAP ◊ fire and blood
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 165
♦ ALLEGEANCE : loyauté avant tout envers son propre sang, loyauté sans bornes envers la matriarche. loyauté également envers les descendants, groupuscule dont il est membre actif.
♦ POINTS : 85


MessageSujet: book of blood ◊ (astrid)   Mar 24 Juil - 14:52



book of blood
astrid & athos
Pas pressés dans les rues de la cité lumineuse. Il avance sans se retourner, Athos. Nulles œillades. L'envie de rentrer, d'oublier la journée qu'il vient de vivre. Quel fiasco. Il fulmine. Ce qui devait n'être qu'une course pour la matriarche s'est révélé bien plus éprouvant que prévu. Fantôme qui surgit sous ses yeux après douze années d'absence. Cadavre ressuscité, sorti du placard. Mais des deux, c'est Athos qui était le plus blême. Il n'aime pas les imprévus, et celui-ci était de taille. Et ses propres démons qui surgissent faisant écho au spectre de sa sœur. Le sang qui se réveille une fois de plus pour le pousser à commettre l'irréparable. Quotidien éreintant. Meurtre en plein jour ; le premier depuis l'éveil de ses pouvoirs. Alors, il s'est enfuit Athos, comme pour échapper à cette malédiction qui le poursuit. Loin de Meánach. Cité maudite ne valant pas mieux que le Royaume des Misérables. Soilse, la Pure. Son chez lui.

Il n'attend pas qu'on lui ouvre pour s'engouffrer dans la bâtisse. Passage qu'il espère rapide comme l'éclair. Juste le temps de lui remettre ce qu'elle souhaite avant de repartir s'enfermer dans son propre palace. « Me voilà de retour. » Il annonce, ne laisse rien transparaître. Traverse le vaste corridor pour rejoindre la matriarche, qui l'attend patiemment. « Je te suggère de trouver d'autres fournisseurs. Celui-ci a augmenté ses prix. » Encore quelques pas en direction de sa mère. Il lui tend le paquetage et s'apprête déjà à lui fausser compagnie, lorsqu'il remarque les prunelles de sa mère posées sur son torse. Yeux qui se baissent sur sa chemise, et le teint une nouvelle fois blafard. Du sang. Taches cramoisies qui viennent décorer les vêtements du Leonhart. Merde. Il en perd ses moyens, tente de se justifier comme il le peut. « Un... homme blessé. J'ai fait en sorte qu'il survive jusqu'à ce qu'il soit emmené à l'hôpital. » Les mots sonnent creux. Faux. Encore un faux pas en cette misérable journée.



Monsters are real. They live inside us and sometimes, they win. ◊ maybe our relationship isn't as crazy as it seems, maybe that's what happens when a tornado meets a vulcano ; all i know is i love you too much to walk away now.
SELKIE ◊ beauty and the beast
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 41
♦ ALLEGEANCE : Descendant. Autrefois, t’étais loyale à la couronne. Autrefois, ta famille faisait partie des proches de la couronne. Et puis il y a eu le pacte. A tes yeux, ce n’est rien d’autre qu’un blasphème, une hérésie, une erreur qu’il faut corriger. Et cela fait bien longtemps que tu penses à ta vengeance, longtemps que tu fomentes pour récupérer le trône. Parce que seul un Leonhart mérite cette place. Une place que tu ne convoites pas vraiment pour toi, mais plutôt pour ton fils.
♦ POINTS : 92


MessageSujet: Re: book of blood ◊ (astrid)   Mer 25 Juil - 12:42



book of blood
astrid & athos

Tu regardes la grande horloge, claques ta langue contre ton palais, serres les dents. Il est en retard. Il ne s’agissait pourtant pas d’une tâche bien compliquée. Tout juste un colis à récupérer. Mais il est en retard, Athos. Tout du moins, en retard par rapport à l’estimation que tu as faite du temps qu’il lui faudrait pour réaliser sa tâche.  Et tu ne peux vraiment combattre la pointe de déception qui t’animes. C’est que, si tu aimerais que ça soit lui qui reprenne le flambeau à ta suite, tu n’es pas certaine qu’il en a les capacités. Ni même l’envie. Au delà de la déception, il y a l’inquiétude. Parce qu’il a pu lui arriver quelque chose. Si tu ne le pense pas faible, cela ne veut pas dire qu’il est invulnérable, ton fils. Et, tu le sais bien, les rue de Meánach ne sont pas peuplées que de gens aux bonnes intentions. Mais tu préfères te concentrer sur ta déception que ton inquiétude, Astrid. C’est bien plus facile à gérer, pour toi.

Et, enfin, il est de retour. Tu croises les bras sur ta poitrine, ne laisse rien transparaître de ce que tu peux penser. Si ce n’est cette froideur qui t’es habituelle. Même avec lui. Tu lèves légèrement un sourcil face à son annonce. Sceptique. Si tu ne te crois pas à l’abri d’une hausse de prix, tu peines tout de même à croire ton fils. Sans doute parce qu’une partie de toi espère qu’il n’aurait pas accepter telle information sans chercher à négocier. Par la force, même, s’il le fallait. Mais, peut-être que tu lui accordes trop de crédit à Athos. Mais tu n’as guère le temps de te pencher sur la question, le regard bien vite attiré par les tâches de sang sur son torse. Et l’inquiétude qui te prend de nouveau. Quand bien même tu n’es pas de celles à paniquer pour si peu, tu attends des explications. Mais, encore une fois, c’est avec scepticisme que tu accueilles les explications d’Athos. « Un homme blessé, dis tu. ». Tu ne caches pas ton manque de conviction. C’est que tu le connais, ton fils. Tu sais que les chances qu’il soit le coupable des blessures sont bien plus grande que celle qu’il n’ait été la que pour les panser. Tu n’as jamais vu ça comme un défaut. A condition que le bougre sache rester discret. C’est que, s’il n’en as pas conscience, tes mains sont loin d’être aussi blanches qu’il n’y paraît. « J’attends de toi un peu plus d’honnêteté, mon fils. ». Il n’y a rien de chaleureux dans ta voix, dans tes gestes ou ton attitude. Sans doute rien qui ne puisse encourager à la confession. Si ce n’est, peut-être, cette main que tu poses délicatement sur sa joue. « Tu peux mentir au reste du monde si ça te chante, Athos, mais pas à moi. » Si tu ne te veux pas menaçante, tu tentes tout de même de lui faire comprendre qu’un autre mensonge ne serait pas une chose bien avisée.
REDCAP ◊ fire and blood
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 165
♦ ALLEGEANCE : loyauté avant tout envers son propre sang, loyauté sans bornes envers la matriarche. loyauté également envers les descendants, groupuscule dont il est membre actif.
♦ POINTS : 85


MessageSujet: Re: book of blood ◊ (astrid)   Lun 30 Juil - 9:44



book of blood
astrid & athos
Il reste impassible Athos, alors même qu'il crève d'envie de se mettre à hurler. Petit garçon à l'esprit dérangé. Monstre qui se cache derrière ses prunelles aux couleurs de l'océan. Les mots restent coincés au fond de sa gorge sans qu'il ne puisse pour autant les ravaler. Comme un gamin ayant peur de se faire grondé après avoir fait une bêtise. Parce que c'est parfois ce qu'il a l'impression d'être, Athos. Un peu comme Ariadne qui, à l'époque, multipliait les frasques. Sauf qu'il n'a plus huit ans et que ses incartades sont bien plus macabres que ne l'étaient celles de sa sœur aînée.

Il hésite, fuit le regard de la matriarche. Il sait qu'il n'a plus le droit à l'erreur. Que tout mensonge est à proscrire. Et pourtant, il a honte. Honte d'avouer ce qu'il a fait, quel monstre il est. Parce que le démon qui l'habite vient le rassurer, lui susurrer qu'il a raison de faire ce qu'il fait, il sait au fond de lui que ce n'est qu'un tissu de mensonge. Un meurtrier, voilà ce qu'il est. Ni plus, ni moins. Ne se contentant pas uniquement de débarrasser ce monde des Unseelies impies. Nourrissant les orties qui encerclent son cœur noirci du sang de quiconque croise son chemin. « J'ai... peut-être fait une bêtise. » Enfin, les mots quittent ses lèvres. Les regard toujours fuyant, évitant celui de sa mère. Car il n'est plus l'innocent gamin de huit ans qui a pleuré le départ de son père. Il a grandi, il a compris. Un exil forcé, celui que l'on impose à tout Leonhart sortant des rangs pour déshonorer sa famille. Et si l'on venait à apprendre ses vices, ne lui réserverait-on pas le même sort qu'à Icarus ? Pensées morbides flottant dans son esprit. S'il n'a pas peur de mourir, l'idée de se faire dévorer par l'une des bêtes rôdant dans les terres sauvages ne l'attire pas le moins du monde.

Sa langue se délie malgré son hésitation. L'enfant se confie à la mère. « Il y a cette voix dans ma tête... Parfois, elle se tait pendant des jours, des semaines. Et puis elle se réveille, parce qu'elle a soif de sang. » Courte pause. Il cherche ses mots, n'arrive pas à s'exprimer. Il a l'impression de passer pour un fou, Athos. Mais n'est-ce pas ce qu'il est?. « Il y avait cet homme, à Meánach. Et je voulais juste faire taire cette voix. Alors, j'ai été obligé de... » Il ne finit pas sa phrase. N'en a pas besoin. La suite, tout le monde l'a connait et sa mère est assez intelligente pour elle-même en déduire l'issue. Alors il lève enfin les yeux, Athos. Pour tenter de déchiffrer le regard de sa mère, par peur d'y lire de la déception. Mais la matriarche a toujours été douée pour masquer ses émotions. « Mais ne t'inquiètes pas, personne ne m'a vu. » Ou du moins, c'est ce qu'il croit. Criminel en fuite n'ayant pas pris le temps de vérifier s'il y avait des témoins. « Les Leonhart ne risquent rien. » Doux espoir murmuré à l'esprit. Qui sonnent vrais, cette fois-ci.



Monsters are real. They live inside us and sometimes, they win. ◊ maybe our relationship isn't as crazy as it seems, maybe that's what happens when a tornado meets a vulcano ; all i know is i love you too much to walk away now.
SELKIE ◊ beauty and the beast
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 41
♦ ALLEGEANCE : Descendant. Autrefois, t’étais loyale à la couronne. Autrefois, ta famille faisait partie des proches de la couronne. Et puis il y a eu le pacte. A tes yeux, ce n’est rien d’autre qu’un blasphème, une hérésie, une erreur qu’il faut corriger. Et cela fait bien longtemps que tu penses à ta vengeance, longtemps que tu fomentes pour récupérer le trône. Parce que seul un Leonhart mérite cette place. Une place que tu ne convoites pas vraiment pour toi, mais plutôt pour ton fils.
♦ POINTS : 92


MessageSujet: Re: book of blood ◊ (astrid)   Sam 1 Sep - 23:33



book of blood
astrid & athos

Exigeante, tu attends beaucoup de la part de tes enfants. Même quand tu ne leurs montre pas, même quand tu ne leur fait pas savoir. Et il n’est pas rare que tu taises tes attentes, pas pour qu’ils les devinent, seulement pour qu’ils décident par eux même de faire au mieux. Ce serait mentir que de dire que tu n’en attends pas plus de la part de Athos. Parce que, quand tu as perdu Ariadne, tu t’es raccrochée à ce gamin. Parce que, même si tu les aimes tous et que tu ne l’avoueras jamais, il a prit la place de favoris qui était autrefois réservée à sa sœur. Alors, quand c’est lui qui faute, lui qui ne se montre pas à la hauteur, la déception en est toujours plus grande. Parce que si tu dois lui transmettre la couronne, il faut qu’il en soit digne. Tu sers les dents lorsqu’il avoue avoir fait une bêtise. S’il n’y avait pas eu tout se sang sur lui, sans doute que tu n’aurais eu aucune idée de ce que l’idiot a pu faire. Mais tu te doutes. Tu ne dis rien, bras croisés sur la poitrine et regard froid. Tu le laisses parler. Tu le laisses s’expliquer, avouer. Si tu comprends chacun des mots qui sortent de la bouche de ton fils, tu peines à comprendre ce qu’il cherche vraiment à te dire. Si ce n’est le terrible fait que celui-ci est un assassin. Mais ça, tu ne lui en tient que peu rigueur. Tu es loin d’être la mieux placée pour pouvoir le juger. Tu penses avoir fait pire que lui. D’autant plus que, après analyse des propos de ton cadet, il semblerait qu’il n’agisse pas de son entière volonté. Alors que toi, Astrid, le sang que tu as sur les mains, tu l’as voulu.

Les Leonhart ne risquent rien. C’est sans doute le principal, pourtant tu ne t’attardes pas longtemps sur ces propos. Tu t’en assureras, quoi qu’il arrive. Tu le regardes, longuement. Sans rien dire, sans rien exprimer. C’est que tu n’es pas sûre de savoir ce que tu voudrais exprimer, Astrid. C’est souvent le problème chez toi. T’as passé tellement de temps à refouler tout sentiment que quand tu en as, tu n’es pas sûre de quoi il s’agit. Es-tu déçue de lui ? Sans doute un oui. Il n’a pas su revenir dans les temps. Pire, encore, il a dérapé et a fait couler le sang. As-tu de la peine pour lui ? Oui. Parce que tu n’aimes pas l’idée qu’il soit manipulé par ce qu’il appelle "cette voix". « Suis-moi. Il faut que tu te changes. ». Tu tournes les talons sans un mot de plus et te diriges vers l’intérieure de la maison. Tu ne t’assures pas qu’il te suive. Après tout, s’il ne le fait pas tu auras tout le loisir de lui montrer ô combien tu n’es pas d’humeur chaleureuse après tout ça. Quand bien même, ce n’est là qu’une manière de gagner du temps. Parce que tu cherches encore les mots que tu veux vraiment lui dire. Tu lui fais signes de s’arrêter, t’éclipses quelques minutes, reviens avec une pile de linge propre. « Tu es sûr que nous ne risquons rien? ». Parce que vous ne pouvez pas vous permettre que tout ça remonte jusqu’à vous. Un meurtrier avéré aurait très certainement du mal à s’imposer sur le trône. Et, surtout, tu refuses de devoir l’exiler. Tu refuses de perdre un autre de tes enfants. « Cette… Voix… Parles m’en plus. Je veux comprendre, Athos. ». Comprendre, pour tenter de l’aider. Comprendre pour imaginer une potion qui la ferait disparaître. Comprendre, pour éviter qu’une telle situation se reproduise de nouveau. Tu lui tends la pile de linge propre. « Mais changes toi d’abord et jette ce que tu portes dans le feu. Rejoins moi ensuite dans le salon. ». Encore une fois, tu t’en vas s’en chercher à vérifier s’il est d’accord ou non, sans certitude qu’il fera ce que tu lui demandes.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: book of blood ◊ (astrid)   

 
book of blood ◊ (astrid)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon ptit book
» Bleach 374 - Gray Wolf Red Blood Black Clothing White Bone
» Rise : Blood Hunter
» Cennino Cennini - The book of art
» [40K Demon] Blood Slaughterer of Khorne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Savage Song :: 
SOILSE
 :: Quartier Sud :: Manoirs de perle
-
Sauter vers: