Partagez | 
 

 the freak show.

Aller en bas 
AuteurMessage
BANSHEE ◊ the eye of the warrior
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 13
♦ ALLEGEANCE : Sombre ; loyale à la reine Elowen, puis aux Ilravashj puis aux siens.
♦ POINTS : 30


MessageSujet: the freak show.   Lun 6 Aoû - 22:42

ft. Adora Valentine
the freak show.
Ses visites paraissent impromptues. Il faut qu'elles en aient l'air. Le calcul, en vérité, n'est pas si grand car les corvées s'entassent naturellement. Il parvient des dépêches tout le jour et toute la nuit, de sorte qu'il faudrait plus d'heures que n'en compte une journée pour achever proprement chaque travail avant de passer au suivant. Ses allers et venues ne sont que rares, donc, et elle tient à ce qu'ils gardent leur caractère exceptionnel : d'abord, pour qu'Adora ne s'imagine jamais avoir de l'empire sur elle, ensuite pour que personne ne soupçonne jamais la nature profonde de leur relation - la Valentine la première. Kaisa ne se souvient plus avec exactitude comment tout cela a commencé ; de qui venait l'idée, d'elle ou de la reine ; combien de temps cette manigance devait durer, bien qu'assurément des années. Le fait est que, maintenant, c'est là. Une certaine légèreté s'empare doucement de sa poitrine chaque fois qu'elle descend de métro et chemine vers le Cirque. Ce ne sont pas les distractions qu'il offre en elles-mêmes. Ces arts laissent l'architecte totalement froide. Au reste, c'est surtout un étau de fange, où se côtoient gaiement les indigents et parvenus, et dont l'unique joyau susceptible d'attention demeure la rousse propriétaire. Oui, Adora brille entre toutes les choses qui gisent là-dedans. En temps normal, cela n'aurait pas d'importance et, cependant, cette boule allègre rebondit dans les côtes. Quand Kaisa réalise qu'elle en est à se demander quel goût nouveau aura le prochain de leurs baisers, un sermon de toute violence lui balaie et lui broie l'échine jusqu'à la douleur physique.

« Eh, toi. » De ses pupilles, aussi autoritaires que l'est son timbre, l'architecte tenaille une gamine à la crinière d'un blond brillant. La fille se fige et lui jette un regard dérobé. À travers ses mèches emmêlées, elle tâche d'associer un nom à la trogne et Kaisa l'encourage en ce sens d'un rictus ambigu. On n'a pas coutume de la trouver sympathique, ou seulement agréable. Il y a des décades qu'elle se traîne une réputation d'impossible. Au début, les gens trouvaient sa fantaisie amusante. La magie de ces premiers instants est passée. L'on dédaigne sa distance, cet à-côté du monde qui renvoie, de facto, à son propre ordinaire. Certains vont jusqu'à lui prêter une intelligence malveillante, comme à la voir approcher de cette pauvre enfant, simplement passée par là. Au mauvais endroit, au mauvais moment. La blondinette se courbe en voyant la distance se réduire, puis davantage quand les doigts de Kaisa monte la frôler à la cime du crâne. Ses phalanges égrènent quelques mèches. « Conduis-moi à ta maîtresse, tu veux ? » Les mots coulent dans le tympan et font frissonner la poupée. « Je ne te ferai aucun mal. » La voix de Kaisa tourne chaleureuse, rassurante, comme elle a coutume de le faire avec sa sœur, Leto. La gamine semble se détendre, sans non plus se rendre. Ses talons pivotent. Elle entraîne l'étrangère dans les dédales de voilures, de montants métalliques et d'arceaux de trois ou quatre fois la taille d'un faë moyen.

Blondie abandonne Kaisa sur le seuil d'une tente. Sa taille laisse espérer l'espace d'un petit appartement sur terre battue. Pour rien au monde elle n'aimerait vivre, même quelques heures, dans un endroit pareil. Peut-être est-ce surtout dû à la proximité des habitants du cirque Belladone. « C'est le petit matin et tu travailles déjà ? » Alors qu'elle passe une main dans la tenture et se fraye un passage, Kaisa s'efforce d'injecter de la candeur dans son ton. Elle exagère à peine, bien qu'il fasse jour et que le soleil grimpe à une allure phénoménale. « Tu ne m'en voudras pas de cette... surprise, si ? » Un de ses sourires désarmants cisaille dans la bouche. Elle joue celle qui n'a rien prévu, quand même c'est faux. La décision n'était pas encore arrêtée, tout là-bas, à Oidhche, qu'elle tranchait de venir trouver Adora. Belle Adora. Naïve Adora.
 
the freak show.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Freak Show [ P.V Cristal ]
» freak squeele de florent maudoux
» Kit Car Show Chanteloup 2010
» TGS=Toulouse Game Show
» Sortie Air show 2010 à Beauvechain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Savage Song :: 
MEÁNACH
 :: Quartier Sud :: Cirque Belladone
-
Sauter vers: