Partagez
 

 like two sides of the same coin (athos)

Aller en bas 
AuteurMessage
BANSHEE ◊ the eye of the warrior
Ariadne Archambault
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 83
♦ ALLEGEANCE : elle ne sait pas, elle ne sait plus. entre sombre et lumière son âme se torture. la neutralité lui tend les bras mais elle la repousse. sa loyauté elle l'offre aussi aux stryges et avant tout à ses sœurs banshees.
♦ POINTS : 124


MessageSujet: like two sides of the same coin (athos)   like two sides of the same coin (athos) EmptyMer 18 Juil - 16:39



two sides of the same coin

And here comes in the question whether it is better to be loved rather than feared, or feared rather than loved. It might perhaps be answered that we should wish to be both.

Les talons aiguilles claquent sur les pavés laissant derrière eux un écho aigu qui ravit les oreilles de la jeune femme qui les portent. Sourire accroché à des lèvres parées de rouge, le regard qui porte au loin, Ariadne Archambault domine cette environnement pourtant hostile. Pourtant loin des quartiers à risques, elle ne peut pas s'empêcher de regarder par-dessus son épaule, à l'affût du moindre danger. Ici, ses pouvoirs ne lui sont d'aucun secours et même son sixième sens l'abandonne. Un sentiment d'impuissance totale qu'elle n'a toujours pas appréhender. Pas même après toutes ces années à arpenter Meànach. Prudente, elle arbore un air sûr, hautain. Elle change, s'adapte. C'est la clé de la survie et Ariadne le sait mieux que quiconque. Ce monde ne fait aucun cadeau, il est cruel et toutes les raisons sont bonnes pour vous mettre à  terre. Ariadne, elle, se sent tel le phénix. Toujours prête à renaître de ses cendres. Et si elle a l'air si sûre d'elle dans son tailleur ajusté, du haut de ses talons, tout ça n'est qu'une apparence, un jeu. Dans sa tête tourbillonne mille questions. Autant de tortures qui l'empêchent de penser avec justesse. Elle s'efforce de se concentrer sur ce petit clac clac qui résonne sous ses pieds, essaie de ne penser à rien d'autre, d'anticiper le rendez-vous à venir. Et au milieu de ce chaos assourdissant l'image d'un homme. Une pensée toute simple qui l'apaise. Un petit rien capable d'ordonner sa tête, de soulager sa peine. Une ancre dans cet océan orageux. Un phare dans la nuit brumeuse. Et durant le jour, Ariadne se bat contre des forces supérieures, pas toujours visibles. Le combat l'épuise, la laisse un peu plus brisée chaque jour. Pourtant, c'est une femme pleine d'assurance qui s'apprête à conclure une nouvelle belle affaire. Les apparences sont trompeuses. Ariadne n'a pas le temps d'atteindre la jolie maison en bordure de route, encore moins de frapper à la porte de son client. Des éclats de voix la stoppe bien avant, l'intrigue, la font dévier de son chemin initial. Sans doute trop curieuse, un peu aventurière, elle observe la scène et les traits tirés des deux hommes, l'agacement se lisant dans leurs yeux. Elle reste muette, pas encore certaine de sa place, pas si sûre finalement que l'idée de rester là est bonne. Et tandis qu'elle observe ces deux hommes, l'un deux lui apparaît presque comme familier. « Messieurs ? Peut-être que l'un d'entre vous peut m'indiquer où se trouve la maison d'un certain Archibald ? » La voix claque dans les airs, fait cesser la joute verbale et tourner les regards vers elle. Menton relevé, une étincelle d'assurance dans le regard, Ariadne est prête à conquérir ce petit bout de monde.


CODAGE PAR AMATIS


no light, no darkness.

REDCAP ◊ fire and blood
Athos Leonhart
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 165
♦ ALLEGEANCE : loyauté avant tout envers son propre sang, loyauté sans bornes envers la matriarche. loyauté également envers les descendants, groupuscule dont il est membre actif.
♦ POINTS : 85


MessageSujet: Re: like two sides of the same coin (athos)   like two sides of the same coin (athos) EmptyVen 20 Juil - 10:55



LIKE TWO SIDES OF THE SAME COIN
ariadne & athos
Coup d'oeil furtif jeté à la montre qui brille à son poignet. Et un long soupir qui s'échappe de ses lèvres. Il n'aime pas attendre, Athos, et son contact est en retard de dix minutes. Il le maudit, jure que s'il doit attendre encore dix minutes de plus, il repartira d'où il est venu. Tant pis pour les affaires. Il patiente, tant bien que mal. Et au moment où il pense s'en aller, l'ombre de l'homme pointe le bout de son nez. L'agacement qui se lit sur les traits du Leonhart. « Vous êtes en retard. » Voix froide qui  vient briser le silence. Il hausse les épaules, le nouvel arrivant. Désinvolte, comme à son habitude. « J'ai été retenu par un autre client. Journée chargée. » Il lui tend l'emballage, le laisse examiner la marchandise. Une course pour la matriarche, des plantes qu'on ne trouve qu'à Oidhche. L'autre Cour. Le royaume des misérables. Et lorsqu'il lui annonce le prix, celui-ci est bien plus élevé que ce dont ils avaient convenu dans leurs échanges. S'engagent alors des négociations qu'il veut remporter, Athos. Parce qu'on ne t'arnaque pas, toi. Prix proposés dans le but de trouver une entente. L'ennui d'un homme qui ne devait en avoir que pour quelques minutes et qui poireaute depuis un bout de temps déjà.

Ils sont trop occupés à discuter, ne remarquent pas que l'on s'est approché d'eux. « Messieurs ? Peut-être que l'un d'entre vous peut m'indiquer où se trouve la maison d'un certain Archibald ? » Voix qui claque dans les airs, qui vient interrompre leur conversation. Et le regard d'Athos qui vient trouver celui de la jeune femme. L'espace d'un instant, il semble la reconnaître. Sans doute un tour de ton esprit. Une vague familiarité, voilà tout. Sourire sournois qui se dessine sur ses lèvres. « On s'est perdue ? » Il hausse les épaules. Si Meánach lui est devenue familière, il ne connait que peu de monde dans la cité du milieu. « Je crains de ne pouvoir vous aider. » Et il l'observe, l'inconnue. Joli brin de femme. « Mais peut-être pourriez-vous nous faire l'honneur de votre compagnie quelques instants. » Le rire gras du comparse qui vient lui répondre. Il l'ignore, le Leonhart ; continue d'observer la jeune femme. T'as aucun respect pour les autres, Athos. Tu n'en as jamais eu.


Spoiler:
 



Monsters are real. They live inside us and sometimes, they win. ◊ maybe our relationship isn't as crazy as it seems, maybe that's what happens when a tornado meets a vulcano ; all i know is i love you too much to walk away now.
BANSHEE ◊ the eye of the warrior
Ariadne Archambault
Voir le profil de l'utilisateur
♦ MESSAGES : 83
♦ ALLEGEANCE : elle ne sait pas, elle ne sait plus. entre sombre et lumière son âme se torture. la neutralité lui tend les bras mais elle la repousse. sa loyauté elle l'offre aussi aux stryges et avant tout à ses sœurs banshees.
♦ POINTS : 124


MessageSujet: Re: like two sides of the same coin (athos)   like two sides of the same coin (athos) EmptyMar 7 Aoû - 14:35



two sides of the same coin

And here comes in the question whether it is better to be loved rather than feared, or feared rather than loved. It might perhaps be answered that we should wish to be both.

Sa voix suffit à retenir l'attention masculine, à les faire cesser leurs jacassements. Les regards se concentrent sur elle et, l'espace de quelques secondes, elle est troublée Ariadne. Troublée par ces grandes perles bleues profondes qui la dévisage. Pas vraiment mal à l'aise mais pas rassurée non plus, elle perd son sourire tandis que l'autre, carnivore, saute sur l'occasion pour l'assaillir de questions. Elle perd pieds Ariadne, cherchant à comprendre ce que ce regard a de si familier, fouillant sa mémoire à la recherche d'une même paire d'yeux. Rien. Mais toujours cette sensation troublante, à la limite de l'indécence. « Perdue n'est pas le mot. » Elle n'est pas perdue. Elle sait que cet Archibald vit ici. Le seul problème c'est qu'elle n'a aucune idée de laquelle de ces bâtisses est sa demeure. Ni même à quoi il peut bien ressembler. « Je suis exactement où je dois être. J'ai simplement quelques difficultés à localiser cette personne. » Et voilà comment elle était tombée sur ces deux hommes dont l'un flirtait dangereusement avec l'insolence tandis que l'autre basculait d'une jambe à l'autre, visiblement nerveux. Pas assez pour ne pas répondre d'un rire gras aux propos du plus charmant des deux. Le regard d'Ariadne vrille vers l'autre et elle le dévisage avec dédain, le regard acéré, dégoûté par un comportement aussi primate. « Je pourrais si votre ami se montrait moins grossier. » Elle n'a pas vraiment de temps à perdre avec des inconnus. Meànach n'est pas réputé pour ses gens de bonnes compagnies et Ariadne en a assez vu pour savoir qu'il faut se méfier de tout et de tout le monde. Même de ceux qui semble avoir les meilleures intentions du monde. Les gens cherchent toujours à obtenir quelque chose. A nouveau son regard tombe sur le visage pâle de l'homme qui lui semble si familier et pourtant si étranger aussi. Un mélange de sensations qu'Ariadne ne comprend pas et ne prend pas le temps d'examiner. « Je crois que ma présence l'ennuie. De toute évidence, vous avez une affaire pressante à régler. » Pour seule témoin la dispute qu'elle avait interrompu. Voilà qui suffisait amplement à Ariadne pour s'esquiver. A supposer qu'on la laisse faire. Et si tel n'était pas le cas, Ariadne pouvait tourner les talons, s'éloigner d'un pas décidé et plus ou moins rapide. Elle pourrait. Mais elle se sent retenue par une force invisible, le besoin d'en savoir plus, de comprendre.


CODAGE PAR AMATIS


no light, no darkness.

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: like two sides of the same coin (athos)   like two sides of the same coin (athos) Empty

 
like two sides of the same coin (athos)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOT DU BON COIN
» Jodoigne, petit coin perdu de campagne
» un mec du coin qui touchote sa bille en tolerie
» Mon p'tit coin à moi
» Le coin des râleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This Savage Song :: 
MEÁNACH
 :: Quartier Nord :: Allée des Lilas
-
Sauter vers: